Centigraphe Anniversaire
Tourbillon Souverain Coeur de Rubis
Séries Limitées

Tourbillon Souverain Coeur de Rubis Calibre 1403 FP Journe FP Journe

Boîtier en Platine
Diamètre : 40 mm
Épaisseur totale : 9.9 mm
Cadran : Cœur de Rubis et Argent guilloché traité Or noir
Aiguilles : Acier bleui et Acier couleur ivoire
Finitions
Boîtier en Platine
Diamètre : 40 mm
Épaisseur totale : 9.9 mm
Cadran : Cœur de Rubis et Argent guilloché traité Or noir
Aiguilles : Acier bleui et Acier couleur ivoire
Calibre 1403

Fiche technique du mouvement

Mouvement :
  • Remontage manuel : 20 tours de tige
  • Mouvement : Or rose 18 ct.
Affichage :

    Heures et minutes à 3h.
    Petite Seconde à 6h.
    Réserve à 12h.

Dimensions :
  • Diamètre total : 32.40 mm
  • Diamètre encageage : 32.00 mm
  • Hauteur total : 7.15 mm
  • Hauteur axe tige remontoir : 2.53 mm
  • Diamètre filetage tige : S1.20 mm
  • Diamètre boîte : 38 mm / 40.00 mm
  • Epaiseur totale boîte : 9.9 mm
Particularités :

    Echappement 15 dents.
    Ancre à 90°.
    Balancier à 4 masselottes.
    Spiral Breguet Anachron.
    Porte-piton fixe.
    Sans raquette.
    Virolage traditionnel goupillé.
    Piton GE goupillé.
    Tige de remontoir à 2 positions.

Caractéristiques :

    Tourbillon avec remontoir d’égalité et seconde morte
    Correction de l’heure en position 2 de la tige de remontoir

Fréquence :

    21 600 VPH, 3 Hz

Balancier :
  • Inertie : 11.00 mgcm2
  • Angle de levée : 52°
Amplitude :

    0 h à plat: 280°
    24 h à plat: 280°

Autonomie :

    42 ± 2 heures

Nombre de rubis :

    26

Décoration :

    Haut de gamme
    Perlage sur ponts
    Côtes de Genève sur platine
    Têtes de vis polies, fente anglée
    Goupillage à bouts bombés polis

Nombre de composants :

    Mouvement: 193
    Av. boîte sur cuir: 218


Au coeur du mouvement
Brevet - EP 1 760 544 A1 | EP 03405772.9
fpjourne
Description technique

Le remontoir d’égalité est composé d’un rouage secondaire (1) monté sur un levier (2), qui pivote concentriquement à la cage (3) du tourbillon. Ce levier arrête le rouage principal qui porte l'aiguille des secondes (4) et transmet la force du barillet alors que le ressort auxiliaire (5) (ou ressort d’égalité) donne son énergie à l’échappement. (6) Celui-ci laisse alors échapper le rouage secondaire pendant une seconde et, à répétition, le ressort auxiliaire est réarmé par le rouage principal.

Mais qu’est-ce que le remontoir d’égalité ?
Dans le cas du Tourbillon Souverain, le système du remontoir d’égalité peut être comparé à celui d’un barrage qui régulerait le débit de l’eau en fournissant une énergie constante aux pales d’une turbine. En effet, le remontoir régule la pression de l’échappement pour une plus grande stabilité du réglage. Les masselottes réglables permettent d’adapter le rayon de giration pour une précision optimale afin que le balancier, spécifique à quatre bras, batte à une fréquence de 21600 alt/heure.
Vues de la montre
fpjourne

A propos

PRODUCTION EXCLUSIVE DE 20 PIÈCES.

LE CADRAN DE CE MODELE EXCLUSIF EST FABRIQUÉ EN CŒUR DE RUBIS PAR L’ATELIER DE CADRANS DE F.P.JOURNE, LES CADRANIERS DE GENÈVE. EN UTILISANT UNE PIERRE NATURELLE, CHAQUE MONTRE DE CETTE PRODUCTION DÉJÀ EXCLUSIVE EST DÉFINITIVEMENT UNE PIÈCE UNIQUE, AUCUN DES CADRANS N’ÉTANT PAREIL À UN AUTRE. UN TEL CADRAN EST UN DES CADRANS LES PLUS DIFFICILES QUE NOS ARTISANS AIENT EU À PRODUIRE, COMPTE-TENU DE SON EXTRÊME FINESSE. LES DEUX PIÈCES DE CŒUR DE RUBIS QUI COMPOSENT LE CADRAN ONT UNE ÉPAISSEUR DE 0.45MM ET SONT PLACÉES SUR UNE BASE EN LAITON RHODIÉ.

EN 1999, FRANÇOIS-PAUL JOURNE LANÇAIT SA MARQUE F.P.JOURNE - INVENIT ET FECIT - AVEC LA PRÉSENTATION DU TOURBILLON SOUVERAIN, PREMIER MODÈLE DE LA COLLECTION SOUVERAINE ET UNIQUE TOURBILLON EN MONTRE-BRACELET AVEC REMONTOIR D'ÉGALITÉ.

CE MÉCANISME - INVENIT ET FECIT -, INVENTÉ ET FAIT PAR FRANÇOIS-PAUL JOURNE, OFFRE DES PERFORMANCES CHRONOMÉTRIQUES UNIQUES POUR CE TOURBILLON QUI S'IMPOSE, ENCORE AUJOURD'HUI, COMME LE PLUS PRÉCIS DU MARCHÉ.

EN 2004, POUSSÉ PAR LA RECHERCHE CHRONOMÉTRIQUE ET SON BESOIN DE CRÉATION, FRANÇOIS-PAUL JOURNE PRÉSENTE LA NOUVELLE GÉNÉRATION DU TOURBILLON SOUVERAIN, LE “TOURBILLON SOUVERAIN À REMONTOIR D'ÉGALITÉ AVEC SECONDE MORTE“. IL VIENT REMPLACER LE “TOURBILLON SOUVERAIN À REMONTOIR D'ÉGALITÉ“ ET POSITIONNE CELUI-CI DANS LA CATÉGORIE DES MONTRES DE COLLECTION. LA PRODUCTION LIMITÉE À UNE CENTAINE DE PIÈCES DE CE PREMIER TOURBILLON LUI CONCÈDE UN PROFIL RARE ET DÉSORMAIS RECHERCHÉ.

LE “TOURBILLON SOUVERAIN À REMONTOIR D'ÉGALITÉ AVEC SECONDE MORTE“ POSSÈDE LES CARACTÉRISTIQUES ET EXIGENCES TECHNIQUES, PROPRES AUX CRÉATIONS F.P.JOURNE - INVENIT ET FECIT -. SON MÉCANISME REPREND LE SYSTÈME DU REMONTOIR D'ÉGALITÉ, CHER À LA MARQUE POUR SA PERFORMANCE CHRONOMÉTRIQUE, ET VIENT S'ENRICHIR DU SYSTÈME DE LA "SECONDE MORTE". CETTE COMPLICATION, UNIQUE DANS UNE MONTRE-BRACELET CONTEMPORAINE, OFFRE UNE LECTURE PLUS PRÉCISE DU TEMPS. LA DÉFINITION DE LA "SECONDE MORTE" SE TRADUIT LORSQUE L'AIGUILLE RESTE IMMOBILE (MORTE) TANT QUE LA SECONDE N'EST PAS ÉCOULÉE; L'AIGUILLE INDIQUE ALORS LA SECONDE LORSQU'ELLE EST RÉELLEMENT ÉCOULÉE.

CE MÉCANISME D'EXCEPTION, QUI TROUVE TOUTE SA NOBLESSE DANS UN BOÎTIER DE 40 MM ENTIÈREMENT EN PLATINE, DÉVOILE SA PERFORMANCE TECHNIQUE ET ESTHÉTIQUE AU TRAVERS D’UN FOND EN SAPHIR.

LE CADRAN POSSÈDE L'IDENTITÉ PROPRE DES CHRONOMÈTRES F.P.JOURNE AVEC SES CERCLES EN ACIER VISSÉS SUR LA FACE DE LA MONTRE (BREVET). LES CADRANS DES HEURES, MINUTES ET SECONDES SONT QUANT À EUX EN ARGENT GUILLOCHÉ TRAITÉ OR NOIR. LA RÉSERVE DE MARCHE DE 42 HEURES À 12H S'ÉQUILIBRE PARFAITEMENT AVEC L'INDICATION DE LA SECONDE MORTE POSITIONNÉE À 6H.

BRACELET CUIR AVEC BOUCLE ARDILLON EN PLATINE. DISPONIBLE AUSSI SUR BRACELET PLATINE AVEC BOUCLE DÉPLOYANTE EN PLATINE.
Témoignage
Tourbillon Souverain

"Depuis les temps les plus anciens, l'homme n'a cessé de vouloir mesurer le temps, en le découpant en fractions égales: il invente la notion d'isochronisme! Il faudra attendre les premières horloges mécaniques pour que l'on commence à chercher un moyen d'égaliser la force qui arrive à l'échappement. Le ressort spiral n'existe pas encore et le balancier appelé foliot, possède un battement irrégulier dû à l'arrivée d'une force allant au gré des imperfections des engrenages. A cette époque, les horloges ne comportent qu'une aiguille faisant un tour en douze heures; en effet leur imprécision ne permet pas encore de mesurer la minute. Après l'invention du ressort moteur qui permettra la construction des horloges de tables, un horloger du XVe siècle: Jobst Bürgi, va imaginer d'additionner à l'engrenage traditionnel, un système indépendant remonté en courtes périodes par le ressort principal. L'échappement assure ainsi un débit plus constant et permet une autonomie de plusieurs mois. C'est l'invention du 1er remontoir d'égalité! Plus tard, au 17e siècle, l'horloger hollandais Christian Huygens invente le ressort spiral et le pendule. Ces innovations vont apporter aux montres et aux pendules, une précision chronométrique inégalée à cette époque. L'aiguille des minutes se généralise et le remontoir d'égalité est alors oublié durant près d'un siècle. Avec l'arrivée du XVIIIe siècle, dit des Lumières, les exigences liées aux observations astronomiques et au calcul de la longitude pour la navigation en mer, demandent de plus en plus de précision. L'aiguille indiquant les secondes va alors se généraliser au gré des perfectionnements horlogers. En Angleterre, l'horloger Thomas Mudge invente un remontoir d'égalité pour le chronomètre de marine H3 alors qu'en France, le célèbre Robert Robin - Horloger du Roy - en invente un aussi, pour ses régulateurs de précision. Mais c'est paradoxalement au 19e siècle, que le remontoir d'égalité va se généraliser pour la construction des horloges d'édifices, non pas pour pallier aux défauts des ressorts (car toutes ces horloges fonctionnaient avec des poids moteurs) mais pour isoler le mécanisme horaires des aiguilles extérieures. En effet, celles-ci exposées aux vents pouvaient provoquer un dérèglement du mécanisme. La fabrication d'un remontoir d'égalité étant complexe et fastidieux, il est à nouveau abandonné presque totalement au 20e siècle, à quelques exceptions: l'horloger anglais Georges Daniels, l'utilisera dans une montre de poche à tourbillon, son contemporain Anthony Randall pour la construction d'une pendulette inspirée du principe du H4 de John Harrison et moi-même, dans trois montres de poche à tourbillon, une pendule dite sympathique, et récemment pour la première fois dans une montre-bracelet avec le premier modèle de la collection F.P.Journe - Inventi et Fecit -, le Tourbillon Souverain. Ce qui est fascinant dans le principe du remontoir d'égalité, c'est que chacun des horlogers s'étant attelé à sa construction, apporte sa propre interprétation: seule l'idée de base reste commune."

François-Paul Journe

Fiche technique du mouvement

Mouvement :
  • Remontage manuel : 20 tours de tige
  • Mouvement : Or rose 18 ct.
Affichage :

    Heures et minutes à 3h.
    Petite Seconde à 6h.
    Réserve à 12h.

Dimensions :
  • Diamètre total : 32.40 mm
  • Diamètre encageage : 32.00 mm
  • Hauteur total : 7.15 mm
  • Hauteur axe tige remontoir : 2.53 mm
  • Diamètre filetage tige : S1.20 mm
  • Diamètre boîte : 38 mm / 40.00 mm
  • Epaiseur totale boîte : 9.9 mm
Particularités :

    Echappement 15 dents.
    Ancre à 90°.
    Balancier à 4 masselottes.
    Spiral Breguet Anachron.
    Porte-piton fixe.
    Sans raquette.
    Virolage traditionnel goupillé.
    Piton GE goupillé.
    Tige de remontoir à 2 positions.

Caractéristiques :

    Tourbillon avec remontoir d’égalité et seconde morte
    Correction de l’heure en position 2 de la tige de remontoir

Fréquence :

    21 600 VPH, 3 Hz

Balancier :
  • Inertie : 11.00 mgcm2
  • Angle de levée : 52°
Amplitude :

    0 h à plat: 280°
    24 h à plat: 280°

Autonomie :

    42 ± 2 heures

Nombre de rubis :

    26

Décoration :

    Haut de gamme
    Perlage sur ponts
    Côtes de Genève sur platine
    Têtes de vis polies, fente anglée
    Goupillage à bouts bombés polis

Nombre de composants :

    Mouvement: 193
    Av. boîte sur cuir: 218


Au coeur du mouvement
Brevet - EP 1 760 544 A1 | EP 03405772.9
fpjourne
Description technique

Le remontoir d’égalité est composé d’un rouage secondaire (1) monté sur un levier (2), qui pivote concentriquement à la cage (3) du tourbillon. Ce levier arrête le rouage principal qui porte l'aiguille des secondes (4) et transmet la force du barillet alors que le ressort auxiliaire (5) (ou ressort d’égalité) donne son énergie à l’échappement. (6) Celui-ci laisse alors échapper le rouage secondaire pendant une seconde et, à répétition, le ressort auxiliaire est réarmé par le rouage principal.

Mais qu’est-ce que le remontoir d’égalité ?
Dans le cas du Tourbillon Souverain, le système du remontoir d’égalité peut être comparé à celui d’un barrage qui régulerait le débit de l’eau en fournissant une énergie constante aux pales d’une turbine. En effet, le remontoir régule la pression de l’échappement pour une plus grande stabilité du réglage. Les masselottes réglables permettent d’adapter le rayon de giration pour une précision optimale afin que le balancier, spécifique à quatre bras, batte à une fréquence de 21600 alt/heure.
  • fpjourne
    Aiguille d'Or 2004